Sérénité retrouvée à la Jeunesse

Article de presse du 21 novembre 2018 par Vincent Miller (La Capitale)

Après une saison 2017-2018 compliquée avec pas mal de tensions au niveau des joueurs, la Jeunesse Molenbeek semble avoir retrouvé de la stabilité et de la sérénité. La preuve ? Les Molenbeekois occupent la troisième place du classement à égalité de points avec Suryoyés. Et ce, grâce aux nombreux changements qui ont eu lieu durant l’intersaison.
« On a presque complètement changé d’équipe », explique un des quelques anciens du noyau, le capitaine Abdeloihid Bihi. « Il y a une quinzaine de nouveaux joueurs qui a débarqué durant l’été et il n’y en a que cinq qui sont restés. Le début de saison avait mal commencé mais depuis quelques semaines, on a récupéré des joueurs et on réalise de bons résultats. »
En effet, la Jeunesse n’a perdu qu’un seul de ses sept derniers matches, se plaçant donc dans le top 3, à quatre points du FC Schaerbeek et à 7 du leader, le FSI Berchem. « La différence avec l’an passé, c’est qu’on a maintenant un noyau plus large », explique encore Bihi, qui ne peut que constater que la sauce a pris rapidement. « Il y a maintenant une vingtaine de joueurs alors que nous étions souvent juste assez la saison dernière. Le coach a plus de choix et les joueurs sont donc moins certains de leur place. »
Au niveau du coaching, des changements ont également eu lieu puisque, depuis la fin de saison dernière, c’est Karim Tabbakalt, le fils de Mohamed qui était alors l’entraîneur, qui a repris les rênes de l’équipe.
Tous ces bouleversements ont donc, semble-t-il, eu un impact positif sur le club. « Quand je suis arrivé à la Jeunesse Molenbeek il y a quatre ans, c’était pour un projet à long terme », explique Bihi. « Et je peux donc voir l’évolution. Je vois notamment que l’image du club a changé mais également les mentalités. C’est vraiment de mieux en mieux. Et au niveau sportif, cela se passe également bien. On ne se met pas de pression particulière, malgré le fait qu’on soit actuellement en bonne position. Mais si ça continue, on ne boudera pas une place dans le top 3, ça, c’est clair. »
Pour ce faire, la Jeunesse devra poursuivre sa spirale positive ce dimanche et ne pas tomber dans le piège tendu par le VK Berchem, avant-dernier. En cas de victoire et de contre-performance dans le même temps du Suryoyés qui affronte Auderghem, les Molenbeekois pourraient se retrouver, seuls cette fois-ci, à la troisième place du classement.
Vincent Miller (La Capitale)